Visite à San Francisco de Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé du Numérique

Le Président de la République a souhaité faire du numérique un axe fort de l’influence française à l’international, en faisant notamment la promotion d’une « troisième voie », qui combine innovation et respect de valeurs éthiques.

Cette volonté s’est traduite par de nombreuses initiatives françaises au plan international, de l’appel de Paris au G7 de Biarritz en passant par l’appel de Christchurch, porté avec la Première ministre néozélandaise, le sommet « Tech for Good » ou encore la taxation des géants du numérique.

C’est dans ce cadre que Cédric O, secrétaire d’Etat chargé du Numérique, s’est rendu aux Etats-Unis pour porter les convictions françaises et échanger avec les acteurs américains du débat, qu’ils soient économiques, institutionnels ou académiques.

Cédric O est un confondeur d’En Marche et a été le trésorier de la campagne présidentielle. Il a également été conseiller du Président de la République et du Premier ministre pendant deux ans et demi. Il a notamment initié les sommets Tech For Good et Choose France, deux événements de promotion de la France auprès des investisseurs internationaux. Cédric O s’est récemment attaqué aux problématiques de l’intelligence artificielle (reconnaissance faciale, libertés numériques, GAFA, impact environnemental du numérique, créations d’emplois et rôle des femmes au sein de l’écosystème Tech).

« L’émergence des géants du numérique pose un défi technologique, juridique et démocratique pour la puissance publique, qui appelle à une adaptation de nos cadres de régulation. Il est impératif que les Gouvernements et les institutions s’en saisissent.

Des initiatives sectorielles ont été initiées par la France, avec la taxation des géants du numérique, portée par Bruno Le Maire, ou encore la prochaine loi sur les contenus haineux. Mais l’empreinte et la taille de ces acteurs poussent à une approche plus générale, à l’image des propositions sur les plateformes structurantes portées dans le débat européen. Ces réflexions ne sont pas qu’européennes, comme le montre la vivacité du débat sociétal et politique aux Etats-Unis sur la régulation de la « Tech ». Les Etats-Unis et la France, alliés de longue date, doivent unir leurs efforts pour montrer que les démocraties occidentales sont en mesure d’agir pour réguler internet et ses géants en position dominante.

Au moment où l’Union européenne s’organise pour parler d’une seule voix, la coopération avec les Etats-Unis et ses acteurs est primordiale pour promouvoir un nouveau monde numérique. Il en va de la survie de nos modèles de société fondés sur la préservation des libertés individuelles et collectives. », déclare Cédric O.

Lors de ce déplacement, Cédric O a rencontré un certain nombre d’acteurs pour leur présenter l’attractivité de l’économie numérique française. Il a rencontré également la communauté French Tech de San Francisco et Los Angeles.

« L’ambition française est de devenir la première économie numérique européenne. La mobilisation, annoncée il y a quelques semaines par le Président de la République, de 5 milliards d’euros d’investissement privés en direction des startups françaises est une première étape. Je souhaite mobiliser ceux qui croient en la France, ses réformes et son potentiel, pour qu’ils choisissent notre pays pour leurs prochains investissements ». conclut Cédric O.

Dans la presse

Lors de son déplacement à San Francisco, Cédric O a eu l’occasion de s’exprimer dans les médias américains.

Interrogé dans le journal live "Bloomberg Technology", Cédric O a discuté des taxes sur l’économie numérique avec Taylor Riggs. Il a également pu s’exprimer sur ce sujet avec les journalistes de Wired qui ont publié un article.

JPEG

Dernière modification : 11/12/2019

Haut de page